Test pour entendre le dithering

Théorie et pratique de cet art méconnu, tous supports.
Avatar de l’utilisateur
colors
-2 VU
-2 VU
Messages : 721
Inscription : 16 août 2004, 00:39

Test pour entendre le dithering

Message non lu par colors » 20 mars 2009, 23:28

Bonsoir à tous,

On a déjà discuté du dithering, comparé des sonogrammes etc... Ma question ne porte pas sur sa nécessité, mais sur son effet de façon concrète.

Quel serait un bon protocole d'essai pour mettre en évidence, de façon audible, l'effet du dithering ?

Merci et @+
Bernard

MarcV
-2 VU
-2 VU
Messages : 979
Inscription : 24 oct. 2007, 19:08
Contact :

Re: Test pour entendre le dithering

Message non lu par MarcV » 21 mars 2009, 00:04

L'appliquer une bonne vingtaine de fois d'affilé ? :lol:

Avatar de l’utilisateur
JED
-5 VU
-5 VU
Messages : 330
Inscription : 10 oct. 2006, 03:26
Localisation : Irvine, CA
Contact :

Re: Test pour entendre le dithering

Message non lu par JED » 21 mars 2009, 01:32

J'ai pas pris beaucoup de temps à réfléchir et c'est très spontané mais je dirais simplement, genere un 1000 sous protools à 0dBfs (attention au oreilles). Copie la piste juste en dessous sans la bouger. Applique ton effet sur la premiere, inverse la deusième puis somme les deux. Tu n'auras ensuite que ton effet de dither, à toi d'augmenter le gain pour entendre quelque chose... qui ne devrait être que du bruit normalement.

Ou tout simplement, mais ton effet de dither sur un insert et met à la queue un PAZ Analyser de waves ou autre si tu as la chance d'en avoir. Tu verras dans le haut du spectre du bruit s'ajouter. Ca n'est que du bruit à très faible volume à ma connaissance...

Avatar de l’utilisateur
meumeuh81
-5 VU
-5 VU
Messages : 347
Inscription : 18 oct. 2006, 16:05

Re: Test pour entendre le dithering

Message non lu par meumeuh81 » 21 mars 2009, 10:17

le dithering a surtout de l'intérêt si le signal est sous quantifié. Donc le plus simple c'est soit d'exporter un signal test en le sous quatifiant, soit de travailler sur le signal a très faible niveau. Ensuite, tu peux appliquer les différents algos de dither, et tu pourras constater qu'ils permettent virtuellement d'augmenter la résolution

Avatar de l’utilisateur
colors
-2 VU
-2 VU
Messages : 721
Inscription : 16 août 2004, 00:39

Message non lu par colors » 21 mars 2009, 11:27

L'appliquer une bonne vingtaine de fois d'affilé
Ca me semble une excellente idée (... dès que j'ai une minute ...)
inverse la deusième puis somme les deux
je ne doute pas que la sommation puisse servir à isoler l'effet du dither.
on le voit d'ailleurs nettement sur les sonogrammes que Audioaddict et moi-même avions posté, mais ça ne répond pas à son utilité concrète dans un morceau mixé
le dithering a surtout de l'intérêt si le signal est sous quantifié
on l'applique pour passer de 32 à 16 ou de 24 à 16 bits (je parle musique) : ce tu dis est donc, logiquement, que le dithering ne sert à rien dans ces conditions ? Ce qui serait une conclusion assez naturelle au fait qu'on ne trouve nulle part de réponse à ma question ? Mais alors pourquoi tant de recommandations sur l'obligation d'appliquer ce dithering ?

PS : il ne s'agit pas de refaire la discussion A PROPOS du dithering (les modos vont me pointer du doigt pour n'avoir pas fait de recherche) mais sur un protocole d'essai pour le mettre en évidence.

pour mémo : discussion ici

Avatar de l’utilisateur
colors
-2 VU
-2 VU
Messages : 721
Inscription : 16 août 2004, 00:39

Message non lu par colors » 21 mars 2009, 11:46

Bien possible que tout ait été dit, mais alors on pourrait bien s'en passer si son effet n'est audible que dans des conditions d'écoute extrêmes, non ? Juste un jouet de techniciens ou vraiment utile ?

s01
-10 VU
-10 VU
Messages : 108
Inscription : 28 janv. 2005, 09:35

Message non lu par s01 » 21 mars 2009, 11:47

Le dither n'est pas audible car il est dans les aigus extremes. Si tu depitches ton fichier traité de quelques demis-tons, tu devrais entendre un son parasite.

Avatar de l’utilisateur
colors
-2 VU
-2 VU
Messages : 721
Inscription : 16 août 2004, 00:39

Message non lu par colors » 21 mars 2009, 11:48

pas audible = inutile ?

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 21 mars 2009, 12:02

Pour mémoire, si la requantification et le dithering (souvent associé) ne sont pas correctement "processés", les 8 bits supérieurs sont simplement tronqués. Pas terrible...
Je ne crois pas que "pas audible=inutile" mais "...=relativement inaudible quant à son effet".
On peut s'amuser à voir l'effet du dithering (et surtout du Noise Shaping qu'on lui associe généralement) en plaçant un outil de dithering sur le Master d'un projet à passer de 24 bits en 16 puis (derrière) un outil d'analyse de spectre. On voit alors clairement (à l'arrêt) apparaitre les fréquences sur lesquelles travaille le Noise shaping.

Avatar de l’utilisateur
colors
-2 VU
-2 VU
Messages : 721
Inscription : 16 août 2004, 00:39

Message non lu par colors » 22 mars 2009, 00:13

merci Dupont pour ces précisions
(des sonogrammes ont été postés sur la discussion dont le lien a été rappelé juste au-dessus, j'avais mis une représentation de l'UV22HR et une du L2 :wink: )

Sur le forum de Audioaddict, j'ai trouvé un lien vers un blind-test pour choisir son dithering préféré :
http://www.24-96.net/dither/blind_shootout.htm

Les fichiers originaux sont donnés juste sous le tableau :
1. enregistrement 24 bits à niveau TRES faible
2. augmentation de gain de 54 dB, à niveau habituel
3. conversion en 16 bits du fichier original, SANS dither : on entend bien les 8 bits supérieurs qui ont été tronqués, pouah

Pour les différents dithers du tableau : conversion en 16 bits depuis le fichier original, avec dither, puis augmentation du gain de 54 dB.

@+

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités